Où est l’horizon
Dans le brouillard
Sous la pluie
Où l’infini Se trouve-t-il

Est-ce cette colline
Là juste devant moi
Cachant la vue
Sur toutes les autres collines

Quand l’horizon
S’approche
De plus en plus
Je finis par
Devenir horizon Moi-même

Dans les vallons profonds
A l’ombre de la montagne si haute
Que l’on ne puisse plus voir les cimes
L’horizon disparaît L’infini devient verticalité

Confrontation avec toutes les choses
Terriblement terrestres
Au-delà du vide vivant
Matérialité absolue

Parfois l’horizon devient
Nuage dans le ciel
Enigmatique profondeur
De l’âme cachée

Horizons intérieurs
En dehors de toute vue.

Mars 2021

Texte publié dans la Revue Alsacienne de Littérature (RAL) n° 135,  juin 2021 « HORIZONS », pages 178 -179.

Télécharger le texte en PDF